RADHAKRISHNAN (S.)

RADHAKRISHNAN (S.)

R DH KRISHNAN SARVEPALLI (1888-1975)

La vie de R dh krishnan symbolise la vieille tradition hindoue des savants-philosophes qui situent les problèmes de leur époque dans le cadre toujours renouvelé d’une pensée religieuse millénaire. R dh krishnan est probablement le plus accessible des interprètes d’une philosophie complexe, et marque, de ce fait, l’initiation spirituelle de plusieurs générations d’Indiens cultivés. Écrivain de talent possédant un esprit de synthèse remarquable, il est également, pour l’Occident, le porte-parole éloquent et persuasif de la philosophie hindoue. Il commente avec érudition, dans un langage limpide, les nuances subtiles des textes sacrés, et contribue largement à faire connaître la richesse d’une tradition spirituelle séculaire.

Né à Tirutanni, lieu de pèlerinage dans la région de Chittoor au pays andhra, R dh krishnan est entouré très jeune d’une atmosphère de religiosité, mais son éducation dans les écoles missionnaires chrétiennes de Tirupathi et de Vellore l’oriente vers une carrière académique. Il termine brillamment sa licence en philosophie au collège chrétien de Madras, et commence en 1909 une carrière d’enseignant. À trente ans, il est nommé professeur à l’université de Mysore et publie son étude sur Rabindran th Tagore (The Philosophy of Rabindran th Tagore , 1918). Il accepte, en 1921, la chaire de philosophie à l’université de Calcutta et donne plusieurs séries de conférences aux universités d’Oxford, de Londres et de Chicago.

Pendant cette période, il publie son œuvre monumentale sur la philosophie indienne (Indian Philosophy , 2 tomes, 1923-1927), qui est saluée comme une interprétation magistrale des textes fondamentaux d’une pensée philosophique encore mal connue. Il est nommé vice-chancelier de l’université d’Andhra en 1931, et de l’université hindoue de Bénarès en 1939. Professeur des religions orientales à Oxford en 1936, il est également membre du comité de la Société des Nations pour la coopération intellectuelle.

R dh krishnan est aussi un écrivain prolifique: commentaires sur les Upanishads (The Philosophy of the Upanishads , 1924), sur la Bhagavad-G 稜t (The Bhagavad-G 稜t , 1948) et sur la voie du Dharma (Dhamapada , 1950). Après l’indépendance de l’Inde, R dh krishnan est appelé à jouer un rôle actif dans la vie publique, sans toutefois abandonner le monde de l’enseignement. Il dirige la délégation indienne à l’U.N.E.S.C.O. pendant plusieurs années et devient président de son conseil exécutif en 1948. Son anniversaire est toujours célébré en Inde comme la «fête des enseignants».

En 1948, il est nommé président de la Commission gouvernementale sur l’Éducation universitaire, chargée de réexaminer le système de l’enseignement supérieur. Dans son rapport, il explique le concept d’État laïc, que l’Inde cherche à instaurer au moment où règne une tension extrême entre hindous et musulmans à la suite de la partition. Il s’agit non pas d’un État sans religion, mais plutôt d’un État qui cherche à promouvoir une «religion universelle» en encourageant le développement de toutes les religions, sans discrimination. Mais cette conception est critiquée; on lui reproche de n’être qu’une forme d’intolérance déguisée envers les religions qui tiennent au caractère unique de leur foi.

En 1949, R dh krishnan est nommé ambassadeur en Union soviétique, où il tente d’exposer à Staline les vertus de la tradition indienne de tolérance et de non-violence. Staline le juge bon patriote, mais dépourvu d’aptitudes politiques... Lorsqu’il s’agit d’élire, en 1952, le premier vice-président de la nouvelle République, le choix de Nehru se porte sur R dh krishnan. Le consensus se fait facilement sur son nom, et il occupe ce poste pendant dix ans. Il est en même temps président de la chambre haute du Parlement. Ses fonctions l’amènent à présenter à l’étranger les dimensions philosophiques de la politique du non-alignement et des initiatives indiennes en faveur de la paix.

R dh krishnan devient président de la République peu avant le conflit avec la Chine, et sa présence à la tête de l’État rassure le pays dans une période difficile marquée par la mort de Nehru, par la guerre indo-pakistanaise de 1965 et par la mort subite du Premier ministre Shastri à Tachkent. Vers la fin de son mandat présidentiel, il dresse un bilan assez sévère de l’action gouvernementale et met en garde le pays contre les conséquences néfastes des carences de l’administration ainsi que de la corruption. Il se retire de la vie publique en 1967 et passe les dernières années de sa vie à Madras.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Radhakrishnan — ist der Name von: K. Radhakrishnan (* 1949), Chef der indischen Raumfahrtbehörde M. G. Radhakrishnan (1940–2010), indischer Filmkomponist R. Radhakrishnan (* 1949), indischer Literaturwissenschaftler S. Radhakrishnan (1888–1975), indischer… …   Deutsch Wikipedia

  • Radhakrishnan — (izg. radakrȉšnan), Sarvapalli (1888 1975) DEFINICIJA indijski filozof i političar, predsjednik Indije (1962 1967); nastojao zapadu približiti indijsku misao (Indijska filozofija) …   Hrvatski jezični portal

  • Radhakrishnan — Radhakrịshnan   [ ʃ ], Sarvepalli, indischer Philosoph und Politiker, * Tiruttani (Tamil Nadu) 5. 9. 1888, ✝ Madras 17. 4. 1975; lehrte Philosophie u. a. an den Universitäten Mysore (1918 21) und Kalkutta (1921 31, 1937 41); 1936 52 war er… …   Universal-Lexikon

  • Radhakrishnan — noun Indian philosopher and statesman who introduced Indian philosophy to the West (1888 1975) • Syn: ↑Sarvepalli Radhakrishnan, ↑Sir Sarvepalli Radhakrishnan • Instance Hypernyms: ↑philosopher, ↑statesman, ↑solon, ↑national leader …   Useful english dictionary

  • Radhakrishnan — /rah deuh krish neuhn/, n. Sir Sarvepalli /sur veuh pul ee/, 1888 1975, president of India 1962 67. * * * …   Universalium

  • Radhakrishnan, Sarvepalli — (1888–1975)    philosopher and political figure    Sarvepalli Radhakrishnan was one of the great phi losophers and thinkers of modern India. He wrote prolifically and held distinguished academic posi tions in both the East and the West. As was… …   Encyclopedia of Hinduism

  • Radhakrishnan, Sarvepalli — ▪ president of India born Sept. 5, 1888, Tiruttani, India died April 16, 1975, Madras  scholar and statesman who was president of India from 1962 to 1967. He served as professor of philosophy at Mysore (1918–21) and Calcutta (1921–31; 1937–41)… …   Universalium

  • Radhakrishnan, Sarvepalli — (1888–1975) Indian philosopher and statesman. Born in Southern India, Radhakrishnan held chairs of philosophy at various universities, before becoming professor of Eastern religions and ethics at Oxford, and eventually President of India. His… …   Philosophy dictionary

  • Sarvepalli Radhakrishnan — Sir Sarvepalli Radhakrishnan BR Kt OM FBA President of India In office 13 May 196 …   Wikipedia

  • Dhammapada (Radhakrishnan translation) — The Dhammapada: With introductory essays, Pali text, English translation and notes   …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.